Notice sur DOMENICO SCARLATTI

Publié le par Guy Foulquié

6° FILS D’ ALESSANDRO SCARLATTI, de nombreux voyages jalonnent son itinéraire. Maitre de chapelle à Rome pour la reine de Pologne puis assistant à St Pierre, il séjourne à Londres, puis à Lisbonne à la cour du roi Jean V puis devient Maitre de Musique à la cour du roi d’ Espagne. Après une période de création de nombreux opéras il se consacre à la musique sacrée et compose plus de 500 pièces de clavecin.

L'ensemble vocal Polychrome a présenté le Magnificat en ré mineur lors de plusieurs concerts à Rouen et La Haye à l’automne 2005.

Publié dans Musique Baroque

Commenter cet article

Assaban-Foulque Danielle 03/04/2006 12:07

Domenico Scarlatti a écrit au moins 555 pièces pour clavecin. Il est possible qu'on en découvre encore. Deux catalogues permettent de se retrouver, ou presque, dans ce foisonnement musical : Longo (L) et Kirkpatrick (K).
Ce sont de courtes "sonates" généralement en deux parties, chacune avec reprise. Beaucoup de pianistes et de clavecinistes en ont enregistré. J'aime tout particulièrement l'interprétation de Scott Ross (intégrale pour clavecin) jamais ennuyeuse, chatoyante et pleine de contrastes et celle de Vladimir Horowitz, au piano, d'une étonnante finesse ; mais je pourrais citer aussi Aldo Ciccolini, Maria Tipo, Arturo B.Michelangeli et, plus récemment, Pierre Hantaï.
Ce qui est remarquable dans cette oeuvre monumentale, c'est la variété des thèmes et des atmosphères qu'elle comporte : on passe de la joie exubérante à la mélancolie, de l'ironie à la tendresse, sans redites ni longueurs ennuyeuses. Par ailleurs, l'influence espagnole y est très sensible, ce qui lui ajoute une nuance d'exotisme particulièrement originale... En bref, ces petites pièces sont de véritables bijoux, ciselés par un grand maître du discours musical ; à découvrir ou redécouvrir...