Bach in Rouen

Publié le

Philippe Herreweghe is back again in Rouen...la visite annuelle du chef et de son Collegium Vocale de Gand était consacrée cette année à la messe en si de JSB.
Cette oeuvre fleuve est un extraodinaire catalogue de virtuosité. Ce dont les chanteurs et les musiciens ont réellement fait preuve. Pur bonheur donc et attention permanente pendant deux heures.
Le chef d'oeuvre de Bach est rempli de toute sa science mais aussi de toute son âme. Il est composé de pièces pour partie réutilisées mais l'assemblage a duré prés de 25 ans et Bach ne l'a jamais entendu en intégralité.
Ce luthérien convaincu écrivant une messe catholqiue, complète (avec credo notamment) c'est un des paradoxes de la messe en si, mais il y en a d'autres à commencer par cette mise en avant des virtuoses. Signalons d'ailleurs le flutiste et la violoncelliste qui m'ont transporté.
Il est curieux d'asister à cette messe dans ce nouveau lieu de culte qu'est devenu l'Opéra de Rouen. C'est mieux qu'une église, c'est chauffé, les sièges sont en velours, et on peut applaudir et boire un verre à l'entracte. Mais cela tient aussi du rituel communautaire et communiant.
Et puis une mention particulière au livret de la messe, le sacro saint programme distribué à l'opéra. le texte sur la messe a été rédigé par un jeune musicologue du conservatoire de Rouen, Frédéric Pineau et vraiment son texte est remarquable, historiquement et musicalement passionnant.

Publié dans Musique Baroque

Commenter cet article