Oswald Sallaberger

Publié le

cela fait plus de 10 ans qu'Oswald Sallaberger est le directeur musical de l'opéra de Rouen.

Recruté en même temps que Laurent Langlois avec qui il a organisé le renouveau complet du public et la redynamisation de l'opéra de Rouen, Oswald avait eu à souffrir d'une mauvaise entente avec le directeur suivant et les attentes des élus qui président l'établissement public hyper subventionné.
Son contrat se termine en 2010 et le tout nouveau directeur a annoncé clairement aujourd'hui qu'il ne serait pas reconduit mais que le chef autrichien le plus rouennais qui soit reviendrait régulièrement comme chef invité. C'est une trés bonne nouvelle. La cohésion que présente l'orchestre de l'Opéra avec son chef est flagrante. Sa fougue et son lyrisme nous ont si souvent enthousiasmé qu'on ne voit pas comment s'en passer aujourd'hui.
Bien sûr faisons confiance à l'inventivité du nouveau directeur, le metteur en scène belge Frédéric Roels. Il annonce sa volonté de privilégier la création à l'Opéra.
Mais nous suivrons la suite de la carrière d' Oswald Sallaberger, c'est promis.

Un mot sur la Création de Haydn, formidable interprétation de cette oeuvre fleuve, par l'orchestre de l'opéra de Rouen, dirigé par Oswald Sallaberger, avec le choeur de chambre préparé par son chef Daniel Bargier et les solistes Shigeko Hata, John Bellemer et Johannes Moser (émouvant baryton).
Même si ça n'a pris que 7 jours, cela fait une suite de musique d'une richesse folle, d'une trés grande expressivité.
Goûtons les paroles : "le lion rugit de joie..."! "en long cortège, les vers glissent sur le sol..." (rare musique rampante), "le poids des animaux comprime la terre..."

Commenter cet article